Depuis plus de trente ans et en une quarantaine de livres, elle écrit la mémoire, les marges, le territoire et le présent. Dans "Le neveu d’Anchise", paru la semaine dernière, elle raconte les mutations du paysage et du désir. Maryline Desbiolles est l'invitée d'Augustin Trapenard.

L'écrivaine Maryline Desbiolles en 2017 à Nice
L'écrivaine Maryline Desbiolles en 2017 à Nice © Maxppp / Franz Chavaroche

Vingt-deux ans après "Anchise" qui lui valait le prix Femina il y a 22 ans, elle renoue avec son univers tragique et nous raconte, à travers le regard d'un jeune garçon en rupture avec son milieu, une histoire de désir et de transmission. "Le neveu d'Anchise" est publié au Seuil. Maryline Desbiolles est dans Boomerang. 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Maryline Desbiolles a écrit un texte inédit : "Le jeune homme et le faucon". 

Extraits de l'émission

"Je me demande si la musique n'est pas l'art des arts : celui qui se passe de mots. Peut-être que l'origine de l'écriture est dans les silences de la musique"

"Le roman permet de mieux voir le monde : si je n'écrivais pas, je ne verrais pas, je n'entendrais pas. Je n'existerais pas beaucoup."

"Ce qui me fait peur, c'est de tourner en rond. Y compris dans mon écriture. C'est pour ça que je vais souvent voir ailleurs si j'y suis"

"Quand je pense à l'arrière-pays de Nice, c'est l'âpreté qui me vient à l'esprit. C'est un endroit âpre et impossible, qui ne cesse de m'émouvoir et de me faire écrire."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Programmation musicale

Chet Baker - It's always you

Juniore - Tes cheveux 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe