Il est à n’en pas douter, le peintre britannique vivant le plus célèbre au monde. Vous connaissez ses piscines, ses explosions de couleurs et ses paysages joyeux ! David Hockney est l'invité d'Augustin Trapenard.

Le peintre David Hockney, ici lors d'une conférence de presse en 2019. Lors du confinement qu'il a passé en Normandie, le peintre avait inspiré à France Inter, le Théâtre du Chatelet et le Centre Pompidou un concours pour dessiner le printemps
Le peintre David Hockney, ici lors d'une conférence de presse en 2019. Lors du confinement qu'il a passé en Normandie, le peintre avait inspiré à France Inter, le Théâtre du Chatelet et le Centre Pompidou un concours pour dessiner le printemps © AFP / Robin Utrecht / ANP

Depuis plus de 80 printemps, il peint le temps qui passe et les saisons qui se succèdent. Le 16 avril dernier, en plein confinement, il nous faisait, l’amitié d’une lettre d’intérieur et d'un dessin inédit ! Une grande exposition lui sera bientôt consacrée à la Galerie Lelong & Co, à Paris : Ma Normandie, ou l'immersion dans le regard d’un Anglais éperdu de nature. David Hockney est dans Boomerang

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits de l'entretien

"Le printemps est la saison qui m’inspire le plus. Parce qu’en Normandie, j’y vois la plus belle manifestation de la nature que l’on puisse voir. Je n’avais pas vu le printemps pendant 25 ans avant de venir ici !"

"La couleur est la chose la plus fugitive en peinture. Nous ne voyons même pas tous la couleur de la même manière. Mais je pense que le monde est beau, où que l’on regarde."

"Tout l’enseignement du dessin revient à enseigner le regard. Beaucoup de gens ne regardent pas : ils examinent le sol devant eux pour marcher, par exemple. Mais regardent-ils vraiment avec attention le monde ?"

"Nous faisons partie de la nature : il n’y a pas la nature d’un côté et l’homme de l’autre. La nature est belle, merveilleuse parfois. Je ne l’ai jamais pensée comme une notion distincte de nous."

"Vieillir ne me fait pas peur. J’ai 83 ans, je fume toujours. Je vais mourir un jour, peut-être demain, je ne sais pas ! La peinture me libère de moi-même, ce qui signifie que le temps n’existe pas !"

"Un peintre ne peut pas être hédoniste, puisque c’est un travailleur. Il peut être d’accord avec l’hédonisme, mais il travaillera toujours. Moi, j’ai travaillé à peindre tous les jours de ma vie."

"Tout le monde est photographe aujourd’hui. Des millions d’images sont prises quotidiennement, mais la plupart sont oubliables. Il faut rendre l’image mémorable : moi, j’ai essayé de peindre quelque chose de mémorable…"

"On dessine depuis 40 000 ans ! La première personne qui a dessiné a retranscrit quelque chose du monde, que quelqu’un avait déjà vu quelque part, et je suis certain que cette personne était de ma famille !"

Programmation musicale

NAT KING COLE - Autumn Leaves

JULIEN DORÉ - La fièvre

Les invités
L'équipe
Thèmes associés