Ecrivain, voyageur, auteur d’une œuvre qui nous fait explorer le temps et les continents il nous convie, cette fois-ci, à une remontée de l’Amazone dans son nouveau roman "Amazonia". Une traversée semée de détours et de digressions aux accents parfois crépusculaires. Patrick Deville est l'invité d'Augustin Trapenard.

L'écrivain Patrick Deville (ici en 2011) invité d'Augustin Trapenard
L'écrivain Patrick Deville (ici en 2011) invité d'Augustin Trapenard © AFP / Ulf Andersen / Aurimages.

Chacun de ses romans est un voyage.

À l'instar de "Taba Taba" ou encore de "Peste & Choléra" ou "Equatoria", son nouveau roman roman "Amazonia" s'inscrit dans le cadre de son grand projet "Abracadabra".

Avec "Amazonia", il fait revivre la mémoire d'un espace unique, sur fond de dérèglement climatique et d'urgence écologique.  

On parle d'Amazonie, de Saint-Nazaire, de liberté, d'enfermement, de Blaise Cendrars, de fictions et de journaux avec Patrick Deville. 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Patrick Deville a écrit un texte inédit. 

Programmation musicale 

Elis REGINA / Antonio CARLOS JOBIM / Milton NASCIMIENTO – Aguas de março 

Stephan Eicher – Si tu veux (que je chante)

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.