Comédienne, réalisatrice elle est aussi autrice. Après "Cliente" ou encore "Parano Express", elle vient de publier "Jamaiplu" un recueil de nouvelles tout en étrangeté où elle flirte avec la science-fiction. Josiane Balasko est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Josiane Balasko
Josiane Balasko © Maxppp / Olivier Lejeune

Dans Jamaiplu (paru aux éditions Pygmalion), elle déclare son amour aux auteurs de science-fiction qui ont bercé son enfance et son adolescence. Elle nous parle de sa pratique de l'écriture, de ses goûts de lectrices, mais aussi des pouvoirs de l'imagination. De la générosité, de l'humour et de l'étrange, avec Josiane Balasko, dans Boomerang

Dans les années 1960, la science-fiction était vraiment un genre à part, de bas étage. Je rêvais d'en écrire pourtant.

Le réel est inquiétant sans que j'ai besoin de le rendre inquiétant. [...] La télé m'empêche de dormir très souvent. Je joue pas mal aux jeux de stratégie aussi, on peut réfléchir en même temps.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Josiane Balasko a choisi de lire un texte du dadaïste Jacques Rigaud

« Société reconnue d'utilité publique. Capital : 5 000 000 de francs. Siège principal à Paris : 73, boulevard Montparnasse. Succursales à Lyon, Bordeaux, Marseille, Dublin, Monte-Carlo, San Francisco. Grâce à des dispositifs modernes, l'A.G.S. est heureuse d'annoncer à ses clients qu'elle leur procure une mort assurée et immédiate, ce qui ne manquera pas de séduire ceux qui ont été détournés du suicide par la crainte de « se rater ». C'est en pensant à l'élimination des désespérés, élément de contamination redoutable dans une société, que M. le ministre de l'Intérieur a bien voulu honorer notre Établissement de sa présidence d'honneur. D'autre part, l'A.G.S. offre enfin un moyen un peu correct de quitter la vie, la mort étant de toutes les défaillances celle dont on ne s'excuse jamais. C'est ainsi qu'ont été organisés les express-enterrements : repas, défilé des amis et des relations, photographie (ou moulage du visage après la mort, au choix), remise des souvenirs, suicide, mise en bière, cérémonie religieuse (facultative), transport du cadavre au cimetière. L'A.G.S. se charge d'exécuter les dernières volontés de MM. ses clients. NOTA. — En aucun cas, l'établissement n'étant pas assimilé à la voie publique, les cadavres ne seront transportés à la Morgue, ceci pour rassurer quelques familles. »

Programmation musicale

  • Josiane Balasko – "La complainte des filles de joie "
  • Vampire Weekend – "Harmony Hall"
Les invités
  • Josiane BalaskoComédienne, réalisatrice, metteur en scène et romancière
Programmation musicale
  • JOSIANE BALASKOLa complainte des filles de joie
  • VAMPIRE WEEKENDHarmony hall (radio edit)2019
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.