Artiste. Pionnière. Icône. Amoureuse. Extrême. Elle est la reine de l'art corporel et une figure majeure de l'art contemporain. Marina Abramovic est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Marina Abramovic au Tribeca film festival en 2017
Marina Abramovic au Tribeca film festival en 2017 © AFP / Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Depuis plus de quarante ans, elle soumet son corps à des expériences extrêmes, parfois au risque de sa vie, au gré de performances qui ont marqué l’histoire de l’art et inauguré les débuts de ce qu’on a appelé l’art corporel. Traverser les murs, c’est le titre de son autobiographie qui vient de paraître dans une traduction d’Odile Demange. Elle y raconte une vie sans limite et nous promène d’ex-Yougoslavie aux Etats Unis, en passant par l’arrière pays australien et la muraille de Chine.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Programmation musicale

Bjork, It's oh so quiet / Futuro Pelo, Hands

L'équipe
Thèmes associés