Il est devenu l’un des maitres de la chanson française. "Grand Prix", son neuvième album, a paru l’été dernier et vient de ressortir dans une version augmentée. Jeudi, il sera en direct de la Cigale, pour un concert triple affiche, diffusé sur notre antenne. Benjamin Biolay est l'invité d'Augustin Trapenard.

Benjamin Biolay au Festival du film francophone d'Angoulême 2020
Benjamin Biolay au Festival du film francophone d'Angoulême 2020 © Maxppp / FRANCK CASTEL

"Grand Prix", son nouvel album, a fait l'unanimité auprès des critiques, et a été l'un des succès de l'été. Il vient de reparaitre dans un version augmentée d'inédits. On y trouve, notamment, un duo avec Juliette Armanet et une reprise de Tous les cris, les SOS de Daniel Balavoine

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il sera en concert, le 17 décembre prochain, aux côtés de Catherine Ringer et Alain Souchon, pour un concert en direct de La Cigale, présenté par Rebecca Manzoni

Benjamin Biolay est dans Boomerang

Extraits de l'entretien

"Je pense beaucoup à la jeunesse aujourd’hui. Dans un monde sans réalité, il est de plus en plus compliqué d’avoir des rêves pour eux, et ça me fait de la peine…"

"Je ne me prépare plus pour les tournées, pour tout le reste… C’est difficile de se préparer pour des choses aussi impalpables, aussi incertaines. Ma vie est comme ça, maintenant, comme pour beaucoup de Français."

"Pour moi, une chanson peut sauver la vie comme enfoncer la tête un peu plus sous l’eau. Il y a quelque chose de magique dans une chanson. Mais bon, les chansons, c’est toute ma vie, alors j’ai du mal à résumer toute ma vie comme ça en une phrase…"

"J’ai découvert le rock avec les Anglais, les Beatles puis les Smiths, entre autres. John Lennon disait que le rock français était aussi bon que le vin anglais… C’est assez méchant, mais enfin plutôt vrai."

"L’art de composer des chansons reste un grand mystère pour moi. Une bonne chanson pour moi, c’est une bonne chanson pour vous... Mais ce qui est merveilleux, c’est que la musique, c’est l’inverse du sport, on progresse en vieillissant."

"Jouer tout seul, ça reste d’un intérêt assez limité. Mélanger ma voix à celle d’un autre, partager ce moment, créer une troisième voix dans cette superposition, c’est quelque chose de beau, quand même…"

"Les paroles, c’est le nerf de la guerre, dans la chanson. C’est ce qui fait que c’est un artisanat, c’est ce qui crée la chanson française, c’est comme ça que la poésie s’est emparée de cet art populaire…

Carte blanche

Pour sa carte blanche Benjamin Biolay a choisi de reprendre un titre de Françoise Hardy : "Tous les garçons et les filles"

Programmation musicale

  • BENJAMIN BIOLAY / JULIETTE ARMANET - Rue Saint-Louis en l’île
Les invités
L'équipe