Elle est sans doute l’un des visages, l’une des voix, l’un des caractères les plus marquants du petit écran. Avec "La rafle des notables", paru au début du confinement, elle poursuit l’exploration d’un héritage et d’une mémoire qui lui échappent. Anne Sinclair est l'invitée d'Augustin Trapenard.

La journaliste Anne Sinclair
La journaliste Anne Sinclair © AFP / Miguel Medina

Il y a huit ans, avec 21 rue de la Boétie, elle revenait sur l’histoire de ses grands-parents maternels spoliés par les Nazis sous l’occupation. Avec "La rafle des notables", elle poursuit son exploration de la mémoire. 

Extraits de l'émission

"Quand on est journaliste, on vit des moments historiques comme un piéton sur le trottoir qui voit passer l’Histoire. On parle du monde d’après, mais on est encore dans le monde du pendant." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"J’ai voulu comprendre comment un pays comme la France a pu collaborer ainsi : je dois dire que plus ça va, moins je comprends."

"L’incuriosité est un mystère : qu’est-ce qui fait qu’on se contente d’une histoire, comme celle de mon grand-père, qu’on vous raconte ? Aujourd’hui, me manquent les réponses aux questions que je n’ai pas posées."

"Les hommes dont je parle, au camp de Compiègne, ne comprenaient pas ce qu’ils faisaient là. Ils avaient servi un pays qui maintenant les abandonnait."

"Ces hommes enfermés, humiliés, se réunissaient le soir pour des conférences sur la poésie, le théâtre, la science… Ils avaient la volonté de résister par la tête et par le cœur, en s'offrant un petit moment de liberté. J'ai voulu en parler."

C’est décidé, dans un monde sans coronavirus, si un jour je deviens journaliste, ce sera à la radio !

Carte blanche

Anne Sinclair a écrit une déclaration d'amour à la radio.

Programmation musicale

  • BARBARA - Göttingen
  • JORJA SMITH - 
Les invités
  • Anne Sinclairjournaliste, directrice éditoriale du site d'informations Huffington Post
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.