Pionnier du neuvième Art, fondateur de la revue "Métal Hurlant", chantre de la science fiction, il fête ses 50 ans de carrière. Philippe Druillet est l'invité d'Augustin Trapenard.

Philippe Druillet au Festival d'Angoulême - 31 janvier 2014
Philippe Druillet au Festival d'Angoulême - 31 janvier 2014 © AFP / Pierre Duffour

Pour l'occasion, parait la première monographie illustrée exhaustive consacrée à l'auteur chez Mel Publisher. Une plongée dans l'univers fantastique, cosmique et éclectique d'un auteur inspirant et pour qui l'art apparait plus que jamais dans sa dimension rédemptrice.

Carte blanche

La carte banche de Philippe Druillet est un Requiem de Verdi, Dies Irae.

Le 16 juillet dernier, Philippe Druillet avait participé à un projet lié au _Dies Ira_e : des images de Lone Sloane et de Nosferatu étaient projetées sur le théâtre antique de Toulouse pour accompagner la musique de Verdi. Anne Douhaire avait rencontré l'auteur de BD, qui nous en dit plus sur son rapport au sacré / à la musique sacrée.

Extraits de l'émission

Programmation musicale : Jimi Hendrix, Johnny B good / Sarah Maison, Western arabisant

Aller plus loin

Philippe Druillet : "Je ne donne pas cent ans à l'espèce humaine"

► ET AUSSI : La sélection BD de Noël 2016

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.