Elle est l’une des grandes voix du paysage intellectuel français. Engagée, indépendante et passionnée. Début octobre paraissait l’intégral de trois de ses essais sur le bouillonnement intellectuel de la France du 18ème siècle. Elisabeth Badinter est l'invitée d'Augustin Trapenard.

La philosophe française Elisabeth Badinter, sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" sur TF1 (26 mars 2008).
La philosophe française Elisabeth Badinter, sur le plateau de l'émission "Vol de Nuit" sur TF1 (26 mars 2008). © AFP / Loïc Venance

Elle est une grande figure du combat féministe et s'intéresse aux Lumières dans son livre Les Passions intellectuelles chez Robert Laffont. Elle nous parle d'ambition, de désir de gloire, mais aussi de l'impact des réseaux sociaux sur le statut de la parole de l'intellectuel... Elisabeth Badinter est l'invitée d'Augustin Trapenard. 

Je suis frappée de voir que les intellectuels sont tétanisés à l'idée de devenir une tête de turc sur les réseaux sociaux. Bien souvent ils édulcorent leur pensée, et cette censure est mauvaise pour notre principe démocratique

Beaucoup d'intellectuels se sont trompés, et rares sont ceux qui l'ont admis, n'assumant pas leur responsabilité. Je pense notamment aux maoïstes qui ont découvert la réalité du régime communiste.

Entre Mai 1968 et aujourd'hui, il y a eu un moment de regret d'avoir traité les forces de l'ordre comme des non-citoyens.

Elisabeth Badinter sur le féminisme :

Je regrette de ne pas avoir vu que la parité des hommes et des femmes dans les institutions serait un moteur formidable pour l'égalité des sexes.

Les droits des femmes me paraissent menacés par la lenteur des changements de mentalité, et peut-être aussi par les maladresses de ces combats, celles qui accusent les hommes d'être des ennemis.

Je suis stupéfaite de voir la parole religieuse prendre le dessus dans la cité. En Italie, en Amérique, en Pologne, on voit doucement un étouffoir contraindre le recours à l'avortement.

Carte blanche

Pour sa carte blanche Elisabeth Badinter a choisi de lire un texte.

Programmation musicale :

  • Van Morisson – "Madame George"
  • Hubert Lenoir - "Recommencer"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.