Il est romancier. Après "Au-revoir là-haut", prix Goncourt 2013, et "Couleurs de l’incendie", il clôt sa trilogie des "Enfants du désastre" avec un dernier opus, "Miroir de nos peines" – évènement incontournable de cette rentrée d’hiver. Pierre Lemaitre est l'invité d'Augustin Trapenard.

Pierre Lemaire
Pierre Lemaire © AFP / Raul Arboleda

Avec Miroir de nos peines, il clôt sa trilogie consacrée à l'entre-deux-guerres, et nous transporte en pleine débâcle, à la veille de l'occupation allemande. Un récit palpitant sur fond de drôle de guerre, d’exode et de faux-semblants.

On parle de guerre, de vérité, de vocation, d'écriture et de courage avec Pierre Lemaitre invité de Boomerang

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Pierre Lemaitre nous livre "une méthode de lutte contre la pauvreté"

Extraits de l'entretien

"Ma génération, et celle d'après, sommes responsables du monde tel qu'il est aujourd'hui.  Nous avons pourri la planète pendant trente ans avec un entrain et une bonne humeur sans égal."

"Je crois que la littérature va conserver une certaine supériorité, celle de ne pas avoir d'image. Elle sera, à l'avenir, plus que jamais dans la résistance."

"La littérature est un moyen de chercher la vérité.  Et tout ce que je sais, je l'ai appris grâce à elle."

"Les gouvernants revendiquent assez clairement le droit à mentir. Lorsque Sibeth Ndiaye parle de violences policières parfaitement réprimées et sait que personne ne va la croire, nous assistons à la revendication d'un mensonge d'État érigé en raison de droit."

"Lorsque l'on a été marqué par le sentiment d'illégitimité, on a toujours l’impression, dès qu'on réussi quelque chose, que c'est par usurpation."

"Il ne faut pas de courage pour être écrivain. Il faut juste un ego surdimensionné, du temps, et un peu de vocabulaire."

Programmation musicale

  • Billie Holiday – God Bless the Child
  • Clou - Rouge
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.