Il est cinéaste et metteur en scène. Ensemble, dans “Les Idoles”, ils ressuscitent sur scène de grands artistes disparus pendant les années SIDA. Une œuvre intensément vivante, en tournée dans toute la France à partir de janvier. Marina Foïs et Christophe Honoré sont les invités d’Augustin Trapenard.

Marina Foïs, actrice française, lors de la 70ème édition du Festival de Cannes (22 mai 2017, France)
Marina Foïs, actrice française, lors de la 70ème édition du Festival de Cannes (22 mai 2017, France) © AFP / Alberto Pizzoli

Dans Les Idoles, avec la complicité, notamment, de Marina Foïs, Christophe Honoré fait revivre les fantômes de ceux qui ont fait de lui l'artiste et l'homme qu'il est aujourd'hui, de Jacques Demy en passant par Hervé Guibert, Bernard-Marie Koltès ou encore Cyril Collard. On parle absence, deuil, rédemption et engagement !

Christophe Honoré :

La question du manque est celle du besoin de consolation. La disparation de mes idoles a un sens tragique pour moi, mais aussi du point de vue de leur oeuvre, laissée inachevée.

Marina Foïs :

Ce qui me manque, c'est d'avoir des idoles et de fantasmer la vie qu'ils mènent. Les artistes aujourd'hui sont normalisés, à l'inverse de ceux que j'ai aimé et qui m'ont bousculée, et qui m'ont montré des mondes à découvrir.

Retrouvez les dates du spectacle Les Idoles, au théâtre de l'Odéon en cliquant ici

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Christophe Honoré a choisi de faire entendre la voix de Cyril Collard. Marina Foïs a choisi de lire un montage de textes d’Hervé Guibert. 

Programmation musicale :

  • The Doors – "When The Music Is Over"
  • Mormor – "Pass The Hours"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.