En raison des circonstances exceptionnelles liées au Covid 19, Boomerang vous propose de redécouvrir certains de ses plus grands entretiens. Jour 3, voici l'écrivain, Pierre Bergounioux.

Pierre Bergounioux en 1996
Pierre Bergounioux en 1996 © Getty / Louis MONIER/Gamma-Rapho

Il est l'écrivain de la terre et de l'intime. Depuis plus de 35 ans, il consigne dans ses carnets les détails de sa vie et dessine, jour après jour, le simple destin d'un représentant de la condition humaine. 

Son oeuvre est publiée aux éditions Verdier. Pierre Bergounioux était dans Boomerang

Le mot d'Augustin 

Je me souviens d’avoir été soufflé. Par ses mots, par sa pensée, mais surtout par son drôle de phrasé. Je me souviens même de m’être dit que c’était la première fois, en quinze ans de métier, que je rencontrais quelqu’un qui parlait précisément comme il écrivait. Cette phrase qui s’étirait, se déployait petit à petit et trouvait toujours le mot juste dans un éclat de poésie. Je me souviens de m’être dit que le métier d’enseignant était le plus beau du monde, assurément - quand il s’était mis à parler de son enfance, de sa vocation, et de tout ce qu’il cherchait encore à transmettre à la jeunesse d’aujourd’hui. Et puis je me souviens que l’entretien m’avait un peu échappé - ce qui arrive trop peu souvent ! - lorsqu’on s’était mis à parler de la mort, de la vieillesse et du temps. Et que soudain, par la grâce de ses mots si précis, de ses phrases tirées à quatre épingles, de sa pensée si pleine de sens et de poésie, j’avais entrevu quelque chose du miracle de l’écrit. Je ne l’ai jamais oublié, et c’est pour cela, sans doute, que c’est l’une de mes émissions préférées

La musique

Jean Ferrat - La Montagne

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.