Il y a dix-huit ans, il faisait une entrée fracassante dans le monde de la musique avec "J'pète les plombs". En douze disques, plusieurs livres et un Othello, il est devenu une figure incontournable de la scène rap. Son nouvel album, "Disizilla" vient de paraitre. Disiz la Peste est l'invité d'Augustin Trapenard.

Le rappeur français Disiz (ou Disiz la Peste).
Le rappeur français Disiz (ou Disiz la Peste). © AFP / Lionel Bonaventure

Dans Disizilla, il exhume les radiations de son passé. Alors ce matin, de la bombe nucléaire, des souvenirs, de l'intime et des monstres avec Disiz la Peste

Le plus important au-delà de l'argent, c'est d'avoir une boussole. Chacun y détermine ses points cardinaux, mais c'est cela qu'il faut transmettre à ses enfants. La différence entre le bien et le mal, l'empathie, c'est cela qui nous rend humains.

J'ai fait un travail sur moi pour contenir ma colère. Lorsque j'ai joué Othello au théâtre de l'Odéon, j'ai du exprimer cette colère et aller la puiser dans quelque chose d'enfoui.

Il m'arrive souvent de pleurer quand j'écris. Je suis dans une sorte de transe.

► Retrouvez toutes les dates de concerts de Disiz la Peste en cliquant ici

► Disiz la Peste sera le parrain de la 7ème édition du Concours Radio France de la micronouvelle. Pour plus d'informations, cliquez ici

Carte blanche

Pour sa carte blanche Disiz la Peste nous a préparé un freestyle inédit. 

Programmation musicale

Disiz La Peste – "Hiroshima"

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.