À 78 printemps, elle est entrée dans l’histoire de la musique comme la première artiste féminine de calypso. Portée aux nues l’année dernière aux Victoires de la Musique, elle vient de recevoir le Grand Prix des Musiques du Monde de la Sacem. Calypso Rose est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Calypso Rose, recevant le Grand Prix des Musiques du Monde de la SACEM le 10 décembre 2018 à la Salle Pleyel de Paris
Calypso Rose, recevant le Grand Prix des Musiques du Monde de la SACEM le 10 décembre 2018 à la Salle Pleyel de Paris © AFP / Thomas Samson

Acclamée en France et dans le monde, elle est l’ambassadrice suprême du Calypso, cette musique anciennement réservée aux hommes, qui rythme la vie de Trinidad et Tobago. On parle de féminin, de combat et d’un destin exceptionnel avec Calypso Rose

Lorsque j'ai commencé ma carrière dans le calypso, on m'avait dit que cette musique n'était pas pour les femmes. Je pensais moi qu'elle appartenait à tout le monde.

Mon père, qui était pasteur, pensait que le calypso était la musique du diable. Je n'ai pas renoncé, je voulais lui prouver qu'en tant que compositeur, j'avais des choses à dire.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Calypso Rose a choisi d’interpréter "A man Is A Man", un titre de son répertoire. 

Programmation musicale :

  • Calypso Rose – "Calypso Blues" 
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.