Il a incarné la "génération 95" dans La Haine de Mathieu Kassovitz. Les personnages qu'il joue sont souvent durs et violents. Dans Juste la fin du monde de Xavier Dolan, présenté aujourd'hui en compétition officielle, il a les nerfs à fleur de peau. Juste la fin du monde , adapté d'une pièce de Jean-Luc Lagarce, ou l'histoire d'un homme qui rentre chez lui après douze ans d'absence pour annoncer à ses proches sa mort imminente. L'histoire de silences assourdissants. Vincent Cassel est l'invité d'Augustin Trapenard.

Juste la fin du monde
Juste la fin du monde © Radio France

Evénement(s) lié(s)

Festival de Cannes 2016

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.