En une trentaine d’années, il s’est imposé comme un grand nom de la danse contemporaine. Il y a deux ans, il était choisi pour célébrer le Grand Palais avant sa fermeture pour travaux. Ce qu’il avait envisagé comme une fête tempétueuse, s’est transformé en une ronde de duos. Boris Charmatz est dans Boomerang.

Boris Charmatz, octobre 2018
Boris Charmatz, octobre 2018 © Maxppp / Enric Fontcuberta

D'aucuns le considèrent comme l'enfant terrible de la danse contemporaine ! "La ronde", son spectacle marathon de douze heures, filmé le 16 janvier dernier, et condensé en un film d’une heure et demi réalisé par Julien Condemine, est actuellement disponible sur le site culture box ! On parle d'espace public, de résistance, de geste, de corps et de collectif avec Boris Charmatz, dans Boomerang. 

Retrouvez toute l'actualité concernant Boris Charmatz en cliquant ici

Extraits de l'entretien

"Après les attentats et la pandémie, il faudra ré-investir et ré-enchanter l'espace public, avec de l'art libre. J'ai envie de voir dans les rues des corps, du désir, de la confrontation"

"J'imagine depuis quelques temps un théâtre sans murs ni toits, en plein air: l'institution n'existerait que parce que les gens s'y réunissent. Je rêve d'un endroit où on danse dehors, en fonction des saisons, en s'adaptant aux intempéries"

"Je crois que mon corps n'est pas fait pour la danse : j'ai un corps de bûcheron, il est lourd. Mais c'est peut être pour ça que c'est intéressant de le confronter à la danse"

"A l'opéra de Paris, j'ai appris tout ce que je ne voulais pas faire. C'est une institution que j'adore, mais c'est tout ce que je ne voulais et ne pouvais pas faire. J'avais la rage : je rêvais de crier, de taper du pied..."

"La danse est à la fois une cage et une émancipation : je me libère par la danse, ça me donne confiance, plus rien ne me fait peur. Mais si je ne danse pas deux heures par jour je perds mon corps"

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Boris Charmatz, a choisi de décrypter quatre passages de son répertoire extraits des créations "Herses", "Aatt enen tionon", "10 000 gestes", ainsi que du solo sur lequel il travaille actuellement. 

Programmation musicale

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés