La musique traverse sa vie au point d'imprégner son œuvre toute entière. Dans son regard, souvent critique, et parfois désabusé à l'égard du monde contemporain, continuent de briller les feux de la contestation, du rock'n roll, et de l'espoir. Près d'une semaine après les attentats du 13 novembre, entendre sa parole libre, douce et heurtée, est plus que jamais une nécessité. Virginie Despentes est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Les deux derniers romans de Virginie Despentes, Vernon Subutex I, II sont publiés chez Grasset .

Virginie Despentes a choisi de lire un extrait du texte de Mahmoud Darwich, Une Mémoire pour l’oubli (Actes Sud, 1994).

Un bruit qui sort de l’ordinaire. Non pas plus fort mais différent, comme lointain. Un bruit qui s’empare d’un morceau d’univers et s’en va. Un bruit qui déchire l’espace et creuse comme une fosse dans la lumière. Allons-y. Voilà des jours que nous ne sommes pas passés par Raouché, une avenue large et vide, que l’absence de passants rend encore plus large et vide. Comme une sorte de territoire que s’est approprié la mer. Des immeubles qui fument, le feu qui se propage de haut en bas, un incendie à l’envers. Des fenêtres qui se voûtent et s’affaissent doucement. Depuis les derniers étages, des appels au secours nous parviennent distinctement, douloureusement. Des gens encerclés par le feu, par les éboulements successifs. Les volontaires de la protection civile sont là et essaient d’arracher aux décombres cette pâte humaine mêlée au fer, au ciment, au verre. Je ne peux détourner mon visage de ce paysage blessé. Le sang qui éclabousse le sol et les murs a cet attrait des choses sauvages. Je ne peux m’en aller ni me satisfaire de mon impuissance. Il y a foule. Les volontaires de la protection civile nous demandent de partir. Nous les gênons dans leur travail, et les avions pourraient revenir bombarder une cible aussi tentante. De fureur contenue, mon visage se couvre d’une sueur chaude. Mon compagnon me tire par le bras : « Allons-y, allons-y ». Encore de nouveaux raids, de nouveaux raids, encore. Qu’est-ce que c’est que cette journée ? La plus longue de l’histoire ?

virginie despentes
virginie despentes © Wikimedia Commons / Georges Biard
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.