Depuis sa participation à l’Eurovision en mai dernier, il est devenu, qu’il le veuille ou non, le symbole d’une génération affranchie des normes. 2019 a été son année, avec un album,"Kingdom", et un livre, retraçant son parcours, "Singulier". Bilal Hassani est l'invité d'Augustin Trapenard.

Les rêves de Bilal Hassani
Les rêves de Bilal Hassani © AFP / VALERY HACHE

Révélé sur Youtube, puis grâce à participation à l'Eurovision, il a été l'une des personnalités les plus médiatisée de cette année. 

Il incarne aussi une nouvelle génération d'artistes et de jeunes, élevée aux réseaux sociaux.

Dans "Singulier", il revient sur son parcours, celui d'un garçon humilié, prêt à tout pour réaliser son rêve.

Retrouvez les dates de la tournée de Bilal Hassani en cliquant ici. 

On parle de violence, de Beyonce, de normes et de rêve avec Bilal Hassani, invité de Boomerang. 

Extraits de l'émission 

"J’ai été confronté très jeune à la violence parce que j’étais différent. Mon apparence, ma façon de penser, et mon identité ne rentraient pas dans les normes de la société"

"Plus jeune, la plupart de mes modèles étaient des femmes. Je me sentais coupable, je me disais que ce n’était pas normal. (...) Aujourd'hui, je suis fier que certains aient moins peur d'être eux-mêmes."

"Les gens font souvent une fixette sur ma perruque. Au fond, c’est juste un accessoire, comme une boucle d’oreille ou une casquette".

"Crazy in Love ? C’est la meilleure chanson de tous les temps. Elle m’a sauvé la vie, m’a reboosté dans des moments où tout allait trop vite." 

"On m’a souvent conseillé de changer de nom. Il était trop connoté, trop arabe. Puis un jour, j’ai imaginé Oprah Winfrey m'annoncer sur son plateau. Ça sonnait, et j'ai choisi de le garder.  Aujourd’hui je suis très fier de mon prénom et mon nom". 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Bilal Hassani a choisi de reprendre "My All" de Mariah Carey

Programmation musicale

BILAL HASSANI - Roi

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.