Il est cinéaste et ses films, depuis "Dernier été" jusqu'à "La villa" témoignent tous d'un engagement qui n'est pas sans lien avec l'année 1968. À l'époque, il n'avait pas quinze ans. Cinquante ans plus tard, il reste fidèle à ses idéaux et plus mobilisé que jamais. Robert Guédiguian est l'invité d'Augustin Trapenard.

Robert Guédiguian en 2006 à Toronto
Robert Guédiguian en 2006 à Toronto © Getty / Carlo Allegri

L'objet 68

L'objet qui, pour Robert Guédiguian, symbolise le mieux son expérience de l'année 1968 est une photo du Che Gevara sur son lit de mort. 

La voix 68

Robert Guédiguian a choisi d'écouter la voix du Général de Gaulle, lors de son allocution du 30 mai 1968.

Le texte de 68

Robert Guédiguian a choisi de lire un texte de René Char, intitulé Pauvretés et Privilèges.

Programmation musicale

The Beatles, Revolution / Eddy de Pretto, Quartier des lunes

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.