Il est, sans aucun doute, la figure montante du théâtre contemporain! Sa trilogie autour des oeuvres de l'écrivain américain Don Dellilo est actuellement aux Ateliers Berthier Odéon dans le cadre du Festival d’Automne. Une représentation de neuf heures, époustouflante! Julien Gosselin est l'invité d'Augustin Trapenard.

Julien Gosselin, metteur en scène de théâtre français
Julien Gosselin, metteur en scène de théâtre français © Maxppp / Bruno Fava

Après avoir fait sensation avec Les Particules élémentaires et 2666, c'est sur l'oeuvre monde de l'écrivain américain Don Dellilo qu'il s'est penché avec sa compagnie Si vous pouviez lécher mon coeur. Il en résulte une représentation de neuf heures, autour de Joueurs, Mao II et Les noms, qui a étourdi les spectateurs du festival d'Avignon en juillet dernier. Alors ce matin, terrorisme, passion, démesure et plans séquences avec Julien Gosselin

Nommer la violence à l'endroit où elle intervient est une tentative folle : elle est disséminée, on ne la voit plus, et c'est ce qui la rend difficile à nommer.

Sur un plateau de théâtre, on ne parle pas des contingences de la violence mais d'une violence pure, brute.

A la fin d'une pièce, seul le vide demeure. Les spectateurs rentrent chez eux et sont dévastés, le plateau est vidé et il ne reste que des choses en suspension. C'est le seul intérêt d'une pièce.

Retrouvez toutes les informations sur les représentations du spectacle Joueurs, Mao II et Les noms en cliquant ici

Et toute la programmation du Festival d'Automne en cliquant ici

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Julien Gosselin a choisi un texte de l'autrichienne Elfriede Jelinek, extrait de son livre Les Suppliants.

Programmation musicale :

  • Buffalo Springfield – "For what It’s Worth"
  • Radio Elvis – "23 minutes"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.