Il est celui qui vous a fait rêver des urgences et collectionner les machines Nespresso ! Comédien, de plus en plus rare sur les écrans, mais aussi producteur et réalisateur, "Minuit dans l’univers", son septième film sort après demain sur Netflix. George Clooney est l'invité d'Augustin Trapenard.

George Clooney en mai 2019 à Londres
George Clooney en mai 2019 à Londres © Getty / Jeff Spicer/WireImage

Révélé par la série "Urgences", son visage est depuis associé au cinéma des frères Cohen, de Steven Soderbergh ou d'Alfonso Cuarón. Avec "Minuit dans l'univers", il signe une fable post-apocalyptique, placée sous le signe du confinement et de l'espoir. George Clooney est dans Boomerang. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ecouter la version longue : 

44 min

Boomerang - George Clooney - Version longue

Par France Inter

Extraits de l'entretien

"Dans les films, on a tellement vu la fin du monde… Alors que nous nous précipitons vers le changement climatique sans trop nous en préoccuper chez nous, la fin du monde ressemble de moins en moins à de la science-fiction."

"Je n’ai pas peur des choses, je m’inquiète de certaines choses. Je m’inquiète des démocraties, de la possibilité de mal interpréter la volonté du peuple… Mais je garde l’impression que nos anges gardiens l’emporteront."

"Je suis quelqu’un d’optimiste, je trouve de l’espoir tous les jours. Je pense sincèrement que cet effort que nous faisons tous en vaut la peine, que l’humanité vaut la peine d’être sauvée."

"Le cinéma est une expérience partagée, comme aller au restaurant. Donc il y aura toujours du cinéma. Simplement, le streaming donne plus de belles possibilités de voir des histoires, voilà tout !"

"Jouer la comédie ne s’oublie pas. Simplement, si je tourne moins aujourd’hui, c’est par désir de changement, par volonté de ne jamais refaire la même chose. Ça c’est important pour moi."

"C’était une chose intéressante que d’essayer de m’affaiblir dans ce film en tant qu’acteur, en perdant 15 kilos, tout en restant le plus fort possible en tant que réalisateur, devant une équipe. Ce tournage était un numéro d’équilibriste."

Programmation musicale

NEIL DIAMOND – Sweet Caroline

Les invités
L'équipe
Thèmes associés