Depuis le début des années 90, il est l’un des représentants majeurs du cinéma indépendant américain. C’est avec un film très surprenant, qu’il nous revient : "Dark Waters". Une plongée dans le scandale sanitaire et mondial du téflon. Todd Haynes est l'invité d'Augustin Trapenard.

Todd Haynes à la conférence de presse de Dark Waters en novembre 2019
Todd Haynes à la conférence de presse de Dark Waters en novembre 2019 © Getty / Vera Anderson

D'abord grande figure du New Queer Cinema avec "Poison", variation sur l'oeuvre de Jean Genet, des films comme "Loin du Paradis" ou encore "_Carol_", en ont fait un maitre du mélodrame. Son sens de la mise en scène, sa recherche esthétique et la force de ses personnages féminins sont quelques unes de ses marques de fabrique. C'est donc avec un film plus que surprenant qu'il nous revient : "Dark Waters", une plongée dans le scandale sanitaire et mondial du téflon, en salle le 26 février. 

On parle d'héroïsme, d'engagement, d'acteur, de rêve et de temps, avec Todd Haynes, invité de Boomerang

La traduction simultanée est assurée par Michel Zlotowski. 

Programmation musicale

JOHN DENVER– Take me home, country roads

Les invités
Programmation musicale
  • DAVID WALTERSKryé Mwen (radio edit)2020
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.