Après "L'Exercice de l'État", il signe, en cette rentrée, une fresque épique sur la Révolution, dans laquelle il réunit la fine fleur du cinéma français. "Un peuple et son Roi", où l'histoire d'un souffle d'espoir et de lumière qui balaie la société toute entière. Pierre Schoeller est l'invité d'Augustin Trapenard.

Pierre Schoeller, réalisateur du film "Un Peuple et son Roi". Une fresque historique sur la révolution française avec Gaspard Ulliel, Louis Garrel, Adèle Haenel, Céline Sallette, Laurent Lafitte...
Pierre Schoeller, réalisateur du film "Un Peuple et son Roi". Une fresque historique sur la révolution française avec Gaspard Ulliel, Louis Garrel, Adèle Haenel, Céline Sallette, Laurent Lafitte... © Getty / Stephane Cardinale - Corbis

Dans Un Peuple et son Roi (en salles le 26 septembre 2018), il retrace les grands chapitres de la Révolution. À travers cette évocation du passé, il semble peindre en creux un portrait de la France d'aujourd'hui. On parle force de l'image, lumière de cinéma, Bergman et Histoire, avec Pierre Schoeller. 

Représenter les femmes dans la Révolution, cela n'est pas une distorsion de la réalité. C'est une partie effacée encore aujourd'hui.

Dans "Un Peuple et son roi", les personnages ne luttent pas pour le pouvoir mais pour leurs droits, leur dignité.

Sur le plateau, je suis toujours en train d'indiquer, de lancer et de rythmer. Comme dans un orchestre, tout repose sur un rythme et une harmonie.

Lorsqu'on réalise, il ne faut jamais quitter le comédien du regard. Si le film parvient à donner un frisson, c'est parce que le comédien est là.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Pierre Schoeller a choisi la scène d'ouverture du film Persona, d'Ingmar Bergman (1966). 

Programmation musicale

  • Patti Smith – "People have the power"
  • Orelsan – "Paradis"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.