Dans "La douleur", réalisé par Emmanuel Finkiel, adapté du livre de Marguerite Duras, elle prête sa voix, son visage et l’intensité de son regard à une femme qui attend le retour de son mari, déchirée entre l’angoisse et la culpabilité d'en aimer un autre. Mélanie Thierry est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Mélanie Thierry au Festival du film d'Angoulême en 2017
Mélanie Thierry au Festival du film d'Angoulême en 2017 © AFP / Yohan BONNET

"Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l'angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris."

Carte banche 

Pour sa carte blanche, Mélanie Thierry a choisi de lire l'introduction de La douleur  (POL, 1984) de Marguerite Duras. 

Programmation musicale

Camille - Ta douleur / Curtis Harding - Need your love

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.