Elle est la cinéaste de l’intime et de la famille. Son nouveau film “Maman est folle” avec Fanny Ardant et Vianney sera en salles le 5 décembre. Un road movie mère/fils où l’on passe du rire aux larmes, tout en ne cessant jamais de se raconter des histoires. Diane Kurys est l’invitée d’Augustin Trapenard.

Diane Kurys, réalisatrice, scénariste, actrice et productrice française
Diane Kurys, réalisatrice, scénariste, actrice et productrice française © AFP / François Lo Presti

Depuis Diabolo Menthe, elle dissèque l'intime, l'amour et les familles. Dans Maman est folle, écrit par son fils, elle dissémine les thèmes qui lui sont chers et dresse le portrait d'une femme libre. On parle de féminin, d'autobiographie, de passé et de cinéma avec Diane Kurys.

Les créateurs pensent tous qu'ils ont une histoire particulière. La mienne est forgée par le récit des mes parents, qui ont échappé à la guerre.

J'ai trouvé en faisant mes films la source originale de mon malheur. La recherche de la vérité sur ma naissance était essentielle, à présent la boucle est bouclée.

Le jour où l'on pardonne ses parents, c'est celui où on les regarde comme des personnes et où l'on accepte d'être à égalité. Ce jour là, on finit par se pardonner soi-même.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Diane Kurys a choisi un extrait du film Sur les quais d'Elia Kazan (1955).

Programmation musicale :

  • Elvis Presley – "That's All Right Mama"
  • Alain Bashung – "Montevideo"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.