Etoile de l’Opéra de Paris depuis douze ans, nommée suite à sa prestation dans “Casse-Noisette”, elle raconte son parcours vers le firmament dans un livre qui vient de paraître. Corps. Travail. Passion. Et pédagogie. Dorothée Gilbert est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Dorothée Gilbert à la Cérémonie des César en 2019
Dorothée Gilbert à la Cérémonie des César en 2019 © Getty / Stephane Cardinale - Corbis

Elle est étoile. Dans son livre Etoile(s), elle revient sur un parcours à la fois classique et singulier, celui d'une petit fille qui rêve de sommets. Plaisir et de sacrifice. Carrière et maternité. Ascensions et chutes. On parle de blessures, de pieds, d'en dehors, de fouettés, de concours et de corps, avec Dorothée Gilbert invité de Boomerang

Extraits de l'émission

"La douleur fait partie du quotidien du danseur (...) parce qu'on veut toujours dépasser ses limites, aller plus loin" 

"Etre blessée physiquement m'a permis de voir ce qui se passait autour de moi, de me rendre compte qu'il n'y existait autre chose que la danse. (...) Parce que quand notre carrière s’arrête, il faut que notre vie soit riche."

"Un en dehors c'est faire un demi plié, les pieds vers l’extérieur et les cuisses plates. En fait ... c'est comme les grenouilles" 

"A 10 ans, j'ai vu un spectacle de danse, Gisele.  Ce soir-là, j'ai compris que les pas que je faisais le mercredi après-midi pouvaient devenir un métier. Il y avait des costumes, une histoire à raconter. C'est ça que je voulais faire."

"Le corps a une mémoire. Parfois, la tête ne se souvient pas de la chorégraphie mais le corps danse tout seul."

"Danser c'est savoir s'oublier, être tellement dans la musique que notre corps n'est plus palpable".  

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Dorothée Gilbert a choisi de décrire trois moments de danse :

  • Le début de l'Acte II de La Bayadère
  • Un morceau de bravoure dans Le Lac des cygnes
  • Une variation de Raymonda

Programmation musicale

DONNA SUMMER - Last Dance

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.