Lauréate du prestigieux prix Turner, elle est certainement la française la plus en vogue de l’art contemporain. Ses vidéos et installations ont fait le tour du monde. Elle a été choisie pour investir le pavillon français lors de la prochaine biennale d’art de Venise. Laure Prouvost est l'invitée d'Augustin Trapenard.

L'artiste française Laure Prouvost, à côté d'une de ses installation vidéo "Wantee"
L'artiste française Laure Prouvost, à côté d'une de ses installation vidéo "Wantee" © AFP / Peter Mulhy

Ses vidéos et ses installations pleine de fantaisie ont fait d'elle l'une des artistes française les plus en vue. À quelques mois de la Biennale d'Art de Venise, elle vient nous parler de son projet Vois ce bleu profond te fondre, une oeuvre immersive et tentaculaire. On parle de langues, de Brexit, de modernité, de dessin et d'Agnès Varda, avec Laure Prouvost, invitée de Boomerang.  

Extraits de l'entretien

La pieuvre de mon projet représente le début, avant qu'on soit de petits singes. C'est l'origine. J'aime beaucoup l'idée de penser en touchant.  Elles, elles ont le cerveau dans leurs tentacules.

Mon travail est de traduire des émotions, avec des mots ou avec des tapisseries que ma grand mère veut que je montre à Venise.

Les objets m'intéressent pour leurs histoires, leurs vies. Pouvoir les questionner, tenez, ce verre d'eau.  Il n'est pas qu'un verre d'eau.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Laure Prouvost a choisi d'entendre la voix d'Agnès Varda

Programmation musicale

The Cure – "Boys don’t cry"

Hubert Lenoir - "Recommencer"

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.