Il est metteur en scène et plasticien. Né au Texas, la France le découvrait au début des années 70. Depuis il n’a cessé de nous éblouir avec son théâtre d’images expressionnistes et troublantes. De nous emporter dans ses silences hypnotiques. Bob Wilson est l'invité d'Augustin Trapenard.

Bob Wilson à Hambourg en septembre 2019
Bob Wilson à Hambourg en septembre 2019 © AFP / Georg Wendt / DPA / dpa Picture-Alliance

Il est l'un des plus grands hommes de théâtre de son temps. Né au Texas, la France l'a adopté. 

Son théâtre réfléchit sur le corps, les images, et le silence. Sa vision exaltante a séduit des comédiennes telles qu'Isabelle Huppert.

La traduction simultanée est assurée Michel Zlotowski.

On parle de silence, de John Cage, de Charlie Chaplin, de lumière, des Etats-Unis, d'écrans avec Bob Wilson.

Extraits de l'émission

"Le théâtre naturaliste est un mensonge. Accepter l’artificiel, c’est être étrangement plus naturel, plus franc". 

"Plus jeune je n’aimais pas le théâtre. Il ne m’offrait pas d’espace mental. Seule la danse, abstraite et universelle, me laissait le temps de réfléchir". 

"Au théâtre, la lumière permet de mieux entendre, de mieux sentir. Sans elle, il n’y a pas d’espace".

"J’ai été élevé dans une famille conservatrice, pieuse, de droite. Alors, aller au théâtre, c’était un péché". 

"Les mots doivent encourager la pensée et non pas la limiter". 

"Le rôle de l’artiste est de poser des questions et non pas de dire ce que sont les choses. Ce n’est que là qu’un dialogue avec le public est possible". 

Programmation musicale 

  • ELLA FITZGERALD - That Old black Magic
  • SMOCKY ROBINSON / THE MIRACLES - Christmas Everyday
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.