Vous la connaissez pour ses rôles dans "Bridget Jones", la comédie musicale "Chicago" ou encore "Retour à Cold Mountain", qui lui valait un Oscar du meilleur second rôle. Elle vient d'être récompensée par l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans "Judy". Renée Zellweger est l'invitée d'Augustin Trapenard.

 Renée Zellweger à la 92e cérémonie des Oscars à Hollywood en février 2020
Renée Zellweger à la 92e cérémonie des Oscars à Hollywood en février 2020 © Getty / Steve Granitz

Elle est l'actrice de toutes les métamorphoses. Dans "Judy" elle donne vie à une actrice de légende : Judy Garland. Petite fiancée de l'Amérique, son rôle dans "Le Magicien d'Oz" en a fait une icône. "Judy", de Rupert Goold,  retrace les derniers mois de sa vie. 

Pour son interprétation dans "Judy", Renée Zellweger a raflé tous les plus grands prix, du Golden Globe, en passant par le BAFTA et évidemment l'Oscar. 

On parle de vulnérabilité, d'écriture, de chant, de gestes, de violence et d'image avec Renée Zellweger, invitée de Boomerang. 

La traduction simultanée est assurée par Eve Dayre.

Extraits de l'émission

"Je n’avais encore jamais joué une actrice. Mais je ne voyais pas vraiment Judy Garland comme un personnage. Je la comprends, car je connais le gouffre qui existe entre la perception du spectateur et la réalité d’une vie".

"Jouer quelqu’un, c’est collecter des éléments de sa vie. Je ne fuis pas le fait d’être submergée par la personne que j’incarne : je recherche cette plongée totale, cette intensité."

"Plus il y a métamorphose, plus la performance est belle. En d’autres termes : plus un rôle est éloigné de moi, plus j’y prends plaisir, et, paradoxalement, plus je me sens en sécurité."

"Puisque le corps est un langage, pour jouer Judy Garland, j’ai étudié sa démarche, sa posture. J’ai surtout regardé ses mains : on découvre tellement de choses sur les gens en observant leurs mains…"

"Le comédien est toujours co-auteur du rôle qu’il interprète, puisqu'il s’approprie les mots et crée à partir de quelque chose qui lui est étranger."

"Ce qui est magnifique chez Judy Garland, c’est à quel point l’intention, la puissance des mots, la mélodie et la fragilité se mêlent en une seule voix. Moi, je suis partie de cette émotion-là."

"L'histoire de Judy est tragique : le montrer est l’intention première du film. Mais il expose un problème plus vaste : l’embrigadement dans un système de séduction, les canons de beauté et ce que vous devez endurer pour vous conformer à cette image fausse."

Programmation musicale

Judy Garland - Over the Rainbow

Mathieu Chedid - Lettre infinie

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.