Artiste pluridisciplinaire, peintre, photographe, dessinateur, poète c’est par la musique qu’il s’est révélé au grand public, grâce notamment au tube "Comme un avion sans ailes". Demain sort son 23ème album, "Même pas sommeil". Charlélie Couture est l'invité d'Augustin Trapenard.

Charlélie Couture
Charlélie Couture © AFP / Xavier Leoty

Après un exil artistique de près de 15 ans à New York, il est de retour en France. Avec "Même pas sommeil", il poursuit son exploration et sa passion pour la poésie et le blues. On parle des Etats-Unis, de résistance, de playlists, mais aussi de peinture, de dessin, et de Julio Iglesias. Charlélie Couture est l'invité d'Augustin Tapenard. 

Extraits de l'entretien

J'ai été élevé par un père qui avait fait de la résistance. La soumission était quelque chose de veule. Avec lui, il fallait argumenter, c'est comme ça que je me suis construit.

Aujourd'hui, on fait un usage de la musique.  Acheter un disque est un effort vers l'artiste ; si on ne fait que la consommer virtuellement, l'artiste disparaît.

Aujourd'hui, on confond souvent distraction et culture. (...) Par ma mère j'ai eu les mots, par mon père l'image et ma grand mère m'a fait découvrir le piano. (...) Quand on écrit c'est comme quand on peint.

Devant des musiques contemporaines, enfant, ma grand mère me disait, ne dis pas que tu n'aimes pas mais que tu ne comprends pas.

Mon prénom est double, ma culture est double, je me suis toujours construit dans une dualité. On est dans un monde métisse. L'unicité est un fantasme

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Charlélie Couture a choisi de reprendre un titre de Julio Iglesias, "Je n'ai pas changé". 

Programmation musicale  

Charlélie Couture - "Seul et unique"

Aller plus loin

La mécanique du ciel, de Charlélie Couture, sortira le 14 février aux éditions du Castor Astral.  

Le musée Paul Valéry de Sète consacrera une exposition à Charlélie Couture du 15 février au 18 avril. 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.