Deux ans après "Okja", il revient sur la croisette avec "Parasite", en compétition – notre Palme d’or ! Un film aux airs de comédie familiale et de satire politique qui finit par virer à l'horreur : du très grand spectacle ! Verdict samedi soir ! Bong Joon-ho est l'invité d'Augustin Trapenard.

Le réalisateur sud-coréen Bong Joon-Ho
Le réalisateur sud-coréen Bong Joon-Ho © AFP / Sébastien BERDA / AFP

Bong Joon-ho

On le considère comme l'un des maitres du cinéma sud coréen. On lui doit Memories of Murder, The Host, Mother ou encore Le transperceneige et Okja.

Son dernier film Parasite, en compétition, pourrait bien remporter La Palme d'Or samedi soir. 

Dans Parasite, il nous parle d'une société sud-coréenne aux deux visages et navigue entre la comédie familiale et le cinéma d'horreur.  

On parle de refoulé, de pauvreté, de cinéma coréen, de plans et de cadres,  d'Henri-George Clouzot et de grand spectacle, avec Bong Joon-ho, invité d'Augustin Trapenard. 

Programmation musicale

Madness - Our House

Angèle - Balance ton quoi

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.