Il est l’un de nos penseurs les plus indisciplinés et n’a jamais cessé d’interroger la manière dont le savoir est partagé et mis en commun. Ce matin, dans le cadre de cette journée spéciale, il est venu nous parler d’émancipation, d’égalité et de démocratie. Jacques Rancière est l'invité d'Augustin Trapenard.

 Portrait en 2017 du philosophe Jacques Ranciere a la librairie atout Livre a l'occasion d'une discussion autour des écrits de Gabriel Gauny.
Portrait en 2017 du philosophe Jacques Ranciere a la librairie atout Livre a l'occasion d'une discussion autour des écrits de Gabriel Gauny. © Maxppp / Paul Barlet / Le Pictorium

Il est philosophe. Dans "Le maitre ignorant", un ouvrage qui a fait date, il redéfinit les relations entre maitre et élève. Il vient nous parler de sa vision de l'enseignement, et des grands défis de l'éducation aujourd'hui. On parle de fake news, de liberté d'expression, mais aussi du contexte actuel, de surveillance et de désobéissance avec Jacques Rancière, invité de Boomerang

Les mots et les torts, le dernier livre de Jacques Rancière est publié aux éditions La fabrique

Extraits de l'entretien

"L'instruction se prend, elle ne se donne pas. L'enseignement ce n'est pas un sachant qui donne son savoir à un ignorant. C'est montrer aux autres qu'ils peuvent s'emparer eux-mêmes du savoir"

"Les enseignants sont devant des situations terribles de construction du temps : le système éducatif est tellement contraint qu'ils ne peuvent plus donner aux élèves le temps de penser par eux-mêmes, or l'émancipation demande du temps"

"Les réseaux sociaux et internet ont une vraie vertu : le savoir est disponible partout, et tout le monde peut s'en emparer. Tout le monde peut apprendre sans maître, et surtout prendre conscience qu'il a la capacité d'apprendre"

"La Commune de Paris est un événement très important, qui rend visible les capacités des gens qu'on considère comme incapables. Les ouvriers, que la bourgeoisie pensait limités au travail manuel, sont capables de penser et d'organiser un monde"

"La Commune de Paris c'est aussi un idéal d'enseignement qu'on appelle aujourd'hui républicain : les communards ont instauré un enseignement laïque, gratuit, obligatoire, mixte, à la fois intellectuel et manuel"

"La démocratie, au sens fort du mot, c'est l'action des égaux, en tant qu'égaux. On fait croire que le système représentatif est démocratique, or à l'origine c'est le contraire ! Choisir un représentant n'est pas un acte démocratique"

Carte blanche 

Pour sa carte blanche, Jacques Rancière a choisi d'écrire un petit exercice de réflexion express sur la notion de distanciation sociale.

Programmation musicale

Patti Smith - People have the power

Feu!Chatterton - Monde nouveau 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés