Miss.Tic est l'invitée d'Augustin Trapenard .

Voici trente ans qu'elle griffe les murs de Paris de sa signature, de ses "femmes fatales" et de ses aphorismes. Un livre, Flashback. 30 ans de création , publié chez Critères Editions, retrace l'itinéraire de ses déambulations citadines et poétiques.

Miss.Tic lira un poème de l'artiste Gérard Zlotykamien , pionnier de l'art urbain en France.

Grand-mère
Tu as, toi aussi, connu la grande aventure,
lorsqu'un matin la police est venue te réveiller.
Voyage Paris - Auschwitz.
Tu as servi de combustible vivant.
Tu n'as pas connu la douce mort,
mais la plus violente.
Maintenant
Je peins ton regard sur les murs
de Berlin.

EPHEMERE made in Génocide.
Au nom de cet héritage,
je crois qu'un artiste ne doit pas
être entièrement humain.
Il ne doit pas être d'une tolérance totale,
et
il doit savoir,
Que partout existent
censure, torture, mort.
Dans tous les pays,
sous les formes les plus divers.
Que les artistes qui travaillent
dans les rues,
sur les murs,
refusent le pourrissement et la mort
des démocraties.

Ils rendent à l'art toute sa liberté.
Les artistes doivent aussi savoir
Que le risque -
comme des centaines d'écrivains, de poètes, de photographes, de journalistes -
au nom de cette liberté,
est de finir
comme toi,
Grand-Mère.
Que les ministres, les conservateurs,
les galeristes, les collectionneurs
ne mettent pas forcément leur existence
au service de la création
et de la liberté.

Grand-Mère
Que tes cendres
remplissent aussi les musées
et maquillent les visiteurs
gras et glouton

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.