Elle est l'une des artistes françaises les plus reconnues du moment. Dans une exposition carte blanche au Palais de Tokyo, "Days are dogs", elle interroge le monde, nos dépendances, nos désirs et nos désordres et revient sur une partie de son parcours. Camille Henrot est l'invitée d'Augustin Trapenard

Camille Henrot
Camille Henrot © Joakim Bouaziz

Son exposition Days are dogs vient d’ouvrir au Palais de Tokyo. Elle est structurée autour des jours de la semaine et se présente comme un parcours grandeur nature dans un agenda ou un cahier de texte, au gré d’installations monumentales, de sculptures sorties d'un autre monde, de peintures à la fois naïves et cruelles.

Vue de l'exposition "Days are Dogs" - Carte Blanche à Camille Henrot - Palais de Tokyo / Courtesy de l'artiste et de Metro Pictures (New York) ; ka  mel mennour (Paris/Londres) ;   Galerie König (Berlin)
Vue de l'exposition "Days are Dogs" - Carte Blanche à Camille Henrot - Palais de Tokyo / Courtesy de l'artiste et de Metro Pictures (New York) ; ka mel mennour (Paris/Londres) ; Galerie König (Berlin) / ADAGP, Paris 2017 | Photo : Aurélien Mole

Programmation musicale

Yo la tengo, Friday I’m in love / Camille, Je ne mâche pas mes mots

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.