Depuis la parution de "L’immeuble Yacoubian" il y a dix-sept ans, il est devenu l’une des grandes voix de l’Egypte contemporaine et une figure de la lutte pour la liberté d’expression et la démocratie. Alaa El Aswany est l'invité d'Augustin Trapenard.

L'écrivain égyptien Alaa El Aswany
L'écrivain égyptien Alaa El Aswany © Getty / Leemage

Le 14 mars dernier, une plainte était déposée contre lui par un tribunal militaire égyptien, l’accusant d’avoir insulté le Président de la République,  les forces armées et les institutions judiciaires. 

Son dernier roman, J’ai couru vers le Nil, paru à la rentrée dernière, est à ce jour, interdit de publication dans son pays.

Il nous parle de liberté d'expression, de démocratie, de révolution et d'espoir avec Alaa El Aswany.  

Carte blanche

Pour sa carte blanche Alaa El Aswany a écrit un texte inédit : "Pourquoi j'écris"

Programmation musicale

Serge Reggiani – Ma liberté

Jungle – Casio

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.