Il est l’exemple d’une reconversion réussie. Comédien, il est actuellement sur la scène du Théâtre Antoine, pour "Lettres à Nour". Un dialogue, par lettres interposées, entre un père et sa fille radicalisée qui s’est envolée pour l’Irak. Eric Cantona est l’invité d’Augustin Trapenard.

Eric Cantona, ancien joueur de football français, lors d'un match de soutien à l'UNICEF, à Manchester (Royaume-Uni,10 juin 2018).
Eric Cantona, ancien joueur de football français, lors d'un match de soutien à l'UNICEF, à Manchester (Royaume-Uni,10 juin 2018). © Getty / Lynne Cameron

Sa prestance et son charisme sont toujours aussi impressionnants. Dans Lettres à Nour, mis en scène par Charles Berling, il incarne un père désespéré qui tente de comprendre le choix de sa fille radicalisée. Du dialogue, du politique, de la sensibilité et de l’art avec Eric Cantona, invité de Boomerang. 

Je crois qu'on dialogue de moins en moins. Mais cela n'est qu'une métamorphose. C'est la mort de quelque chose pour la naissance d'autre chose.

Je ne sais pas si c'est le trac, mais avant de monter sur les planches, je ressens une excitation. Je ne suis pas là par hasard, c'est une façon de se sentir exister, de laisser quelque chose après mon passage.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Eric Cantona a choisi une exposition de l’artiste contemporain Kader Attia au Culturgest de Lisbonne, ainsi qu’un texte d’Antonin Artaud, « Van Gogh, le suicidé de la société »

Programmation musicale :

  • The Doors – "Ghost Song"
  • Damso – "Humains"
Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.