De la sauvagerie ! De la bestialité ! Et du suspense ! Il est romancier et son nouveau livre, "Chien-Loup", vient de paraître chez Flammarion. Un récit palpitant où les mondes, les époques et les passions se confrontent avec violence pour mieux réfléchir au présent. Serge Joncour est l'invité d'Augustin Trapenard.

L'écrivain Serge Joncour
L'écrivain Serge Joncour © AFP / Alain Jocard

Avec Chien-Loup, son nouveau roman, Serge Joncour brosse un portrait terrible de notre civilisation et nous invite à une prise de recul. Augustin Trapenard parle de la marche du monde, de la démission de Nicolas Hulot, de la déconnexion, du retour à la nature et aux instincts primaires avec Serge Joncour.

Et si on se mettait tous au vert ?

Serge Joncour :

Le nouveau monde, celui qui devrait être notre projet, c'est celui là. Il faut protéger notre planète.

Le nouveau monde c'est garder celui-là en état. Et c'est un peu le cas car il y a de plus en plus d’ensauvagement.

Je propose aux lecteurs une forme d'expérience sensible. J'ai envie qu'ils découvrent des territoires.

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Serge Joncour a écrit un texte inédit : "Quand on va au cinéma on lève la tête, quand on regarde la télévision on la baisse".

Référence

Chien-Loup, de Serge Joncour, est paru en août 2018 aux éditions Flammarion.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.