Ca va pas être une émission littéraire, quand même… Non parce que c’est bien les romanciers, mais quand ils sont trop dans leur truc on comprend rien. On est sur France Inter, hein... Et puis le matin. Trop de rom. anciers c’est trop perché. On veut de la chanteuse, du cinéma. Pas que des écrivains. C’est ce qu’on m’a dit cet été quand j’écrivais le projet d’émission qui allait devenir Boomerang , et j’espère que vous êtes un peu rassurés.

Bien sûr que c’est une émission littéraire : puisqu’elle ne parle que d’écriture. Tous les artistes qu’on a reçus, après tout, leur seul point commun c’est d’écrire. Ils ont écrit un texte, ou un rôle, ou un film, ou une chanson, ou un projet – n’importe quoi mais ils l’ont écrit. Ils écrivent leur parcours, aussi, à mesure qu’ils nous le racontent, en lui donnant un sens, une histoire, des petits détails plus ou moins croustillants et plus ou moins vrais. Faut pas se tromper, même les musiciens et les cinéastes, ils écrivent des romans.

Le roman, de toute façon, ca veut tout et rien dire. Mais entre les deux, comme je suis plutôt optimiste, je dirais que c’est plutôt tout que rien. En littérature, le roman c’est un fourre-tout, ça prend plein de formes, ça fait tourner la tête tellement c’est toujours différent. Et il faut se réjouir de cette essentielle singularité qui fait qu’un roman, il est toujours étranger. N’en déplaise aux amateurs nostalgiques des grands romans français.

Augustin Trapenard

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.