Du livre à la BD. Le Fils de l'Ursari est l'adaptation du roman jeunesse de Xavier-Laurent Petit. L'auteur reprend l'histoire de Ciprian, jeune roumain, fils de montreur d'ours, qui atterrit à Paris et qui sauve sa famille grâce à ses dons pour les échecs. Un roman, une BD initiatique, terriblement humain.

Le Fils de l'Ursari Couv Ed Rue de Sèvres
Le Fils de l'Ursari Couv Ed Rue de Sèvres © Cyrille Pomes & Isabelle Merlet

Il y a un côté caricature, un côté cartoon dans les traits de ce petit bonhomme aux formes disproportionnées. Et c'est ce qui rend de prime abord, attachant le jeune Ciprian. Que sait-il de Paris quand il débarque de nuit, de sa Roumanie natale, avec sa famille, sur un terrain qui ressemble à une décharge ? Rien. Il ne parle pas la langue. Rejeté avec sa famille en Roumanie, la France lui apprend qu'il n'a pas là non plus, sa place. La seule chose qu'il comprend c'est que pour survivre dans ce nouveau pays, il faut ramener de l'argent. Pas de l'argent pour vivre, mais de l'argent pour rembourser la dette du voyage, payer pour l'électricité, le terrain sur lequel sa famille s'est établie. Il faut payer pour tout.  Avec ses mots à lui, Ciprian explique : "Daddu est devenu ferrailleur de nuit. M'man, gardienne de distributeur de billets de banque. Véra, sa soeur, nourrice itinérante, elle loue un bébé à une femme tous les jours." Lui, est comme son frère : "emprunteur", autrement dit, voleur à la tire.

Le Fils de l'Ursari Planche Ed Rue de Sèvres
Le Fils de l'Ursari Planche Ed Rue de Sèvres / Cyrille Pomes & Isabelle Merlet

Echec et mat ! Tchéquématte

Mais une rencontre va changer la vie de Ciprian. Elle se situe au jardin du Luxembourg, là où l'on joue aux échecs. Ciprian regarde intrigué, des joueurs. Il étudie leur technique, retient les mots, jusqu'à en oublier son "métier" d'emprunteur. La suite, est inspirée de l'histoire vraie de Fahim Mohammad. En 2008, ce jeune Bangladais arrive en France avec son père, clandestinement. Ce gamin est doué pour les échecs. Son père va mobiliser les clubs d'échecs parisien, jusqu'au sommet de l'Etat, pour obtenir des papiers et faire en sorte que son fils intègre l'équipe de France junior. Dans son livre et par la suite dans sa BD, Xavier-Laurent Petit a ajouté le côté Roms, le campement, la misère. Le Fils de l'Ursari a un côté conte pour enfant. On y croit. Et même si on doute, Xavier-Laurent Petit, Cyrille Pomes et Isabelle Merlet en font une histoire pleine d'humanité.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.