Premier volet d'une série qui vous plonge au coeur des gangs, qui vous emmène en Algérie, en Inde, à Nantes. 4 auteurs et une coloriste ont joint leurs imaginaires pour produire une histoire qui réécrit l'histoire avec un grand H, pour un atterrissage plein de mystère dans la science-fiction.

Le dernier Atlas couv Ed Dupuis
Le dernier Atlas couv Ed Dupuis © Vehlmann, De Bonneval, Tanquerelle, Blanchard, Croix

Ismaël Tayeb a le physique de l'emploi. Ce n'est pas le boss, c'est le lieutenant, le second dans un gang mafieux. Celui à qui on laisse les basses besognes. Mais il y a quelque chose de surprenant dans le regard d'Ismaël. On n'arrive pas totalement à voir en lui le sale type. Quand on rencontre Ismaël, il apprend le métier à Hamid et David : récupérer l'argent des machines à sous qu'ils ont installé dans les bars de la ville pour le compte du Gros, le patron. Des séquences comme celles-ci, il y en a plusieurs. 

Une autre présente deux hommes dans le désert algérien surpris devant le rassemblement d'oiseaux dans un même lieu. Une troisième met en scène deux femmes dont une journaliste, en Algérie, près d'une zone où ont eu lieu les essais nucléaires français. Elles découvrent des insectes hypertrophiés sur les ailes desquelles on découvre des motifs géométriques. 

Des criminels, des phénomènes étranges avec l'Algérie, l'Inde et Nantes pour décors

Le Dernier Atlas Planche Ed Dupuis
Le Dernier Atlas Planche Ed Dupuis / Vehlmann, Tanquerelle, de Bonneval, Blanchard, Croix

Avec ces scènes, les trois scénaristes se jouent du lecteur. Comme pour un polar, ils placent habilement les premières pièces d'un puzzle pour vous obliger à poursuivre la lecture. Jusqu'à ce qu'on découvre que le dernier Atlas en question, n'est pas une histoire de carte ou de désert. Le dernier Atlas c'est un robot, avec des bras et des jambes en ferrailles. 

Si dans le dessin, il fait référence à celui du Roi et l'Oiseau de Prévert et Grimault, dans la BD de Vehlmann, de Bonneval, Tanquerelle et Blanchard, c'est un monstre à l'origine d'une catastrophe nucléaire pendant les événements en Algérie. Ismaël qui a eu une vision dans le désert algérien veut le ramener d'Inde pour le vendre à des terroristes maliens car il contient une pile nucléaire. Le Dernier Atlas, c'est un récit très fouillé, au trait épais. En dire plus, c'est en dire trop. A déguster, en attendant la suite...

Comment dessiner "Le dernier atlas" ? 

La leçon de dessin d'Hervé Tanquerelle :

Le dernier Atlas, Tome 1, de Vehlmann, de Bonneval, Tanquerelle et Blanchard est paru chez Dupuis

📖 Les 8 BD (et une monographie) qui font le printemps

🎧 Hervé Tanquerelle dans Le nouveau Rendez-vous

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.