Comment l'Italien sans le sou est devenu le grand Emile Zola, l'auteur des Rougon-Maquart, et de "J'accuse" ! Deux bandes-dessinées décryptent la genèse de l'écrivain chef de file des naturalistes. On y apprend que ses femmes ont considérablement influencé son oeuvre.

Les Zola Couv Ed Dargaud
Les Zola Couv Ed Dargaud © Méliane Marcaggi & Alice Chemama

Les Zola de Méliane Marcaggi et Alice Chemama

Avant de devenir Zola, il y eut Emile, un jeune homme emprunté, poète sans le sou, qui au printemps 1863, sur les bords de Seine, fait la connaissance d'une jeune femme : Gabrielle. Tout le monde la connait, même encore aujourd'hui. C'est la femme en chemise à l'arrière plan du tableau de Manet, Le déjeuner sur l'herbe. Le dessin d'Alice Chemama s'inspire d'ailleurs de l'époque avec ses couleurs qui se confondent. 

Votre fils a du talent. Je peux alléger son quotidien et lui permettre de devenir un grand auteur

Zola s'éprend de Gabrielle, jeune femme libre qui elle, voit plus loin que lui. Elle voit le grand auteur à venir. Elle va donc le pousser envers et contre tout à écrire. Elle est l'inspiratrice, l'agent. Quand Thérèse Raquin sort en 1863, Emile Zola essuie un flot de critiques. Elle décide d'organiser les dîners du jeudi où se retrouve la fine fleur de la littérature. S'y côtoient Maupassant, Daudet, Flaubert, Balzac. Gabrielle fait aussi découvrir à Zola le ventre de Paris, le sien, celui des pauvres qu'elle a connu toute son enfance. 

Jeanne l'autre amour de Zola

Mais Gabrielle ne donnera pas à Zola des enfants. C'est Jeanne la lingère qui le fera. Jeanne la maîtresse qui accepte sa condition sans mot dire, que Zola installe dans un appartement à portée de vue de celui des Zola. Les Zola, ce sont en fait les femmes qui ont inspiré Emile, qui l'ont fait homme. A se demander ce qu'il serait devenu sans elles. 

L'Affaire Zola de Chapuzet, Grave et Girard

L'Affaire Zola Couv Ed Glénat
L'Affaire Zola Couv Ed Glénat / Chapuzet Grave & Girard

Le dossier Dreyfus, c'est la deuxième vie de Zola. Celui de l'homme engagé. Et c'est Gabrielle, devenue veuve, qui le raconte. Au début, l'histoire ne le concerne pas. Dénoncer l'antisémitisme oui, mais de là parler de son innocence. Mais quand vient la prise de conscience, Zola décide d'entrer dans l'arène. Chapuzet, Grave et Girard ne racontent pas une histoire linéaire. Ils juxtaposent celle de Dreyfus à Cayenne et celle de Zola dans son quotidien. 2 portraits d'hommes hors du commun avec toujours, la mémoire de Gabrielle pour fil conducteur. L'époque est folle.

Nous sommes traqués, insultés. Même les enfants d'Emile sont touchés. Il en souffre terriblement

Dans cette bande-dessinée, on découvre une Gabrielle-Alexandrine aimante malgré la double vie de son Emile avec Jeanne. A se demander si finalement, ce n'est pas elle, la véritable héroïne de L'Affaire Zola. Il était la plume, elle était l'encrier.

►►► Plus de bandes dessinées sur France Inter

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.