Bouleversé par le sort des migrants, Baudouin a écrit ce livre en une matinée.

"Méditerrannée" d'Edmond Baudoin (couverture)
"Méditerrannée" d'Edmond Baudoin (couverture) © Gallimard

La fillette est allongée face contre terre.

Elle porte une robe. Ses cheveux long font corps avec la plage.

Comment ne pas penser à Aylan, ce petit Syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage turque en septembre 2015, dans la même position.

Cette fillette, dessinée par Baudoin devant une mer calme, c'est le Dormeur du Val.

Cette image si douce et pourtant si violente dans la poésie de Rimbaud, Baudouin nous la restitue comme ça, simplement. Le trou de verdure où chante une rivière a laissé place à une plage de galets et une mer d'huile.

Baudouin est aussi extraordinaire dans le dessin qu'il l'est dans le propos, touché par ces images, ces photos d'enfants de migrants, victimes de l'horreur de la guerre.

La Méditerranée, dit-il, c'est la vie. Elle doit le rester.

Méditérranée est paru chez Gallimard Jeunesse.

►►► ALLER + LOIN : les 10 BD de la rentrée et la chronique de Denis Cheissoux dans L'as-tu-lu mon p'tit loup

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.