Combien de juges ont eu droit à un surnom? A Lyon, Chicago sur Rhône, comme on l'appelait dans les années 70 le juge Renaud était "Le Shérif".

" Le juge Renaud" de Berlion (couverture - détail)
" Le juge Renaud" de Berlion (couverture - détail) © Editions Dargaud

Des lunettes noires, des chemises à carreaux ou rayées, des vestes voyantes. François Renaud était comme ses costumes: un homme haut en couleurs au verbe acéré. Lui, l'ancien grand résistant devenu juge d'instruction, en charge de faire le ménage à Lyon. Car le Lyon des années 70 est la capitale du crime, un repère de bandits et de mafieux. Des petites frappes généralement au service de gros poissons comme Jean Augé dit "Jeannot la cuillère" parce que, du temps de la guerre d'Algérie, il torturait les gens en leur arrachant les yeux à la cuillère.

Lire les trois volumes du Juge, c'est prendre le temps de découvrir toute une époque, tout un univers. Olivier Berlion l'auteur du Juge - La République assassinée donne au récit un côté polar: on suit le juge dans son enquête, dans son bureau au tribunal, lors des auditions.

Olivier Berlion mâtine son récit de repères historiques avec des évènements très précis, et il donne à son sujet un côté biographique.

►► Le Juge, d'Olivier Berlion, tome 1-2-3, c'est paru aux éditions Dargaud.

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.