Qu'y a-t-il de si fascinant dans le Vendée Globe ? Etre au départ, c'est déjà une victoire pour les marins.

Détail de la couverture d'"Histoires du Vendée Globe"
Détail de la couverture d'"Histoires du Vendée Globe" © Dargaud

Mais il y a deux types de navigateurs dans cette course: Ceux qui ont des gros partenaires généreux et ceux qui ont des petites équipes et qui jusqu'au dernier moment vont courir partout pour finir la préparation du bateau, quitte parfois à se rendre à la supérette du coin pour acheter des piles, la veille du départ.

Le Vendée Globe est ainsi fait: le jour du départ, le seul d'ailleurs, ils sont à égalité sur la ligne.

Ce livre qui alterne textes et illustrations n'a pas d'histoire mais des segments. C'est un condensé. Un dessin très réaliste, proche de la photo, pour représenter les bateaux en mer, les marins, et une exploration, une aventure intérieure.

Le navigateur que l'on dit taiseux vous livre ici ses secrets. Samantha Davies et sa tactique de l'autruche en 2008. Yann Eliès et sa jambe cassée... Vincent Riou et Armel Le Cléac'h qui vont se dérouter pour venir en aide à Jean Le Cam, prisonnier de la coque de son bateau qui a chaviré. La baleine qui heurte la quille du bateau de Roland Jourdain...

Ces marins là sont définitivement des êtres à part.

►► Histoires du Vendée Globe, d'Alexandre Chenet et Renaud Garreta est paru chez Dargaud.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.