C'est une plongée dans l'univers contemporain du conte fantastique. Une BD jeunesse entre manga et comix.

Jack Le téméraire couv
Jack Le téméraire couv © Ben Hatke - ed Rue de Sèvres

Ben Hatke s'est donné pour code d'encrer d'abord, son récit dans la réalité. L'histoire d'une mère qui s'épuise dans le travail pour payer les factures et faire vivre au mieux ses deux enfants Jack et Maddy. Jack, c'est l'aîné. Maddy c'est la petite soeur, mutique et proche d'une forme d'autisme. 

Jack Le téméraire. Dans les griffes du jardin maléfique

Dans le tome 1, Jack et sa soeur achètent au marché aux puces un coffre contenant des graines. Des graines qu'ils plantent à leur retour à la maison. Le récit quitte le banal du quotidien pour entrer dans le fantastique. Les plantes qui sortent de terre, sont vivantes. Les racines jettent des mottes de terre sur les visiteurs. Les citrouilles ont des dents et font des croques en jambe, jusqu'à ce qu'un monstre sorte de terre et... enlève Maddy. Fin du premier acte.

Jack Le téméraire. Face au roi des gobelins

Le deuxième tome est une plongée totale dans les méandres de la terre nourricière. Ce sera une quête pour Jack et Lilly, la jeune voisine qui vient lui porter secours. Il faut retrouver Maddy. Ben Hatke se nourrit du conte Jacques et le haricot magique et le transpose dans un univers proche de l'héroic fantasy. Il y a un dragon vert, des rats aux yeux rouges mangeurs d'hommes et des gobelins qui parlent bizarrement.  

Roi l'est horrible oui. Mais roi l'est plus fort

Jack Le téméraire, c'est une aventure dessinée et rythmée à la manière d'un dessin animé. C'est vif dans le trait car c'est toujours en mouvement. Pour preuve, quand ça explose. Ca fait BOUUMM en double page avec des couleurs vives. Il y a du manga et du comix dans cette BD avec des enfants ordinaires afflublés parfois de super pouvoir.  Et la chute...

Jack, Lilly, nous vous attendions

est rebondissant

Jack le téméraire de Ben Hatke est paru chez Rue de Sèvres

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.