Qui sont ces gens étranges qui dessinent et mettent des dialogues dans des bulles ? Où trouvent-ils leurs idées (quand ils en ont) ? La BD est un art qui s'interroge et leurs auteurs sont des artistes pétris de doutes et de questions. Daniel Blancou, Manu Larcenet et Etienne Appert livrent leurs réflexions fois 3.

Un auteur de BD en trop Couv. Ed Sarbacane
Un auteur de BD en trop Couv. Ed Sarbacane © Daniel Blancou

Un auteur de BD en trop - Daniel Blancou

Il est assis derrière une table, sous une tente, au festival Bubulles en fêtes. Daniel, auteur de bande dessinée, attend qu'on vienne lui demander une dédicace. Le problème, c'est que contrairement à son voisin, personne n'est intéressé. Il faut dire que sa dernière BD sur le commerce des chenilles alimentaires en Centrafrique, ça fait vendre. Daniel n'est pas un auteur raté, c'est juste un auteur qui rêve de faire des BD rigolotes. Mais comme dirait l'autre : "Quand ça veut pas, ça veut pas". Trouver l'idée, avoir confiance en soi, Daniel n'a rien de tout cela. Il est plutôt page blanche et compagnie, jusqu'à ce qu'il trouve l'idée géniale !

Une histoire qui semble méler tous les genres pour en créer un nouveau

Le problème, c'est que ce n'est pas son idée. Mais celle du fils de sa pharmacienne dont il a lu les planches. Faut-il aider l'ado amorphe à s'exprimer ou lui piller son idée ? Tout le dilemme est là pour Daniel. Daniel Blancou pose la question en même temps qu'il la dessine.  Il y a un côté vaudeville dans cette BD où tout part en vrille. Un dessin surprenant, où l'on joue sur les couleurs primaires, jaune, bleu et rouge. Un côté série graphie à la Warhol. Daniel Blancou expérimente, cherche, comme il oblige son personnage à se questionner sur son art. Difficile de ne pas voir dans ce Daniel, Daniel Blancou lui-même. D'ailleurs, il ne donne pas l'impression qu'il s'en cache vraiment. 

Un auteur de BD en trop de Daniel Blancou chez Sarbacane.

Thérapie de groupe - Manu Larcenet

Thérapie de groupe Couv. Ed Dargaud
Thérapie de groupe Couv. Ed Dargaud / Manu Larcenet

Quand l'auteur de Blast, du Retour à la terre et de l'adaptation du roman de Philippe Claudel, Le Rapport Brodeck, s'interroge sur l'artiste qu'il est en ce moment. Lui, se dit fini. Et un artiste fini version Larcenet, c'est un artiste hypocondriaque, doux-dingue et surtout, ça prend du temps de ne pas savoir quoi dessiner ! Notre ami un brin dépressif cherche l'idée du siècle. Mais faut-il dessiner ce que l'on entend ? Ce que l'on voit ? Larcenet explore l'histoire du dessin, détourne la préhistoire, le renaissance, interpelle de Vinci, Cézanne. Mais quand ça veut pas, ça veut pas. Manu Larcenet n'a peut-être pas d'idées, mais son dessin lui, est multiple. Il y a du gros nez, des coupures de presse, du manga, des formes de tatouage. Larcenet va avec humour et dérision, jusqu'au bout de son lui, auteur de BD. Larcenet quoi ! 

Thérapie de groupe chez Dargaud.

LIRE | Bande dessinée : "Thérapie de groupe", les affres de la création selon Manu Larcenet

Rivière d'encre - Etienne Appert

Rivière d'encre Couv. Ed Boîte à Bulles
Rivière d'encre Couv. Ed Boîte à Bulles / Etienne Appert

"Dis pourquoi tu dessines ?" C'est une question posée comme cela, à un dessinateur, à la campagne, sous un arbre, qui ouvre la bande-dessinée. Un dessinateur qui comme Daniel Blancou et Manu Larcenet, a les traits de son auteur Etienne Appert. Comment répondre à cette question simplement, sans décevoir l'enfant qui la pose ? Etienne Appert choisit d'emmener l'enfant dans une barque au fil de l'eau, pour remonter la rivière des traits, jusqu'à sa source. Il raconte Pline l'Ancien qui affirme que le premier dessin a été tracé par la main d'une femme. Un portrait de profil, d'un homme, tiré de son ombre. Un geste d'amour pour ne pas oublier l'homme qui partait à la guerre. Et puis Etienne Appert interroge les auteurs Boucq et Baudouin, ceux qui ont exploré les méandres de la bande-dessinée contemporaine.

Dessiner, c'est intervenir sur la réalité. Je dessine parce que j'ai conscience d'être mortel

Boucq et Baudouin ont chacun leur façon de voir les choses. La BD Rivière d'encre chez La Boîte à Bulles est un traité sur le dessin, une réflexion philosophique sur l'acte de dessiner. Etienne Appert donne à sa BD un côté poétique, fait de bleu et de noir et de sépia. Parfois les traits sont fins, parfois ils s'envolent. Douce folie.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.