L'un était un boxeur noir, descendant d'esclaves, qui se prenait pour un blanc. Jack Johnson né John Arthur. L'autre était un boxeur blanc, neveu d'Oscar Wilde, qui se prenait pour un noir, Arthur Cravan. Ils se rencontrent en 1916 en Espagne pour un combat. La BD raconte leurs trajectoires hors du commun.

Il était 2 fois Arthur Couv Ed Aire Libre
Il était 2 fois Arthur Couv Ed Aire Libre © Nine Antico & Grégoire Carlé

C'est un récit à double entrée que proposent Nine Antico et Grégoire Carlé. Il commence avec Jack Johnson. Boxeur noir, véritable showman. Chacun de ses combats est un poème. On le voit haranguer la foule, se moquer de ses adversaires. Jack Johnson les bat tous, dans la plus grande décontraction. La seule chose qui lui manque, c'est le titre suprême : champion du monde des poids lourds. Mais à cette époque là, la catégorie suprême était réservée aux blancs. Dans un récit surprenant, les auteurs décrivent avec précision ce Jack Johnson provocateur qui milite pour sa propre cause. Il faudra attendre 1908 et un combat en Australie contre Tommy Burns boxeur blanc pour devenir le premier noir, champion du monde des poids lourds.

La rencontre avec Arthur Cravan

Il était 2 fois Arthur Planche Ed Aire Libre
Il était 2 fois Arthur Planche Ed Aire Libre / Nine Antico - Grégoire Carlé

C'est la pierre angulaire du récit. Le combat en Espagne en 1916. Johnson est en perte de vitesse, après une vie d'excès. Il a fui les Etats-Unis. Il vit avec des femmes blanches, une provocation pour l'époque. Arthur Cravan lui, fuit les tranchées de la 1ère Guerre mondiale. Les deux hommes sont à la croisée des chemins. Ils ont besoin l'un de l'autre pour exister. Le combat est décrit par le menu, round après round.

Les bras de Johnson sont une véritable catapulte. Les projectiles font de Cravan un pantin désarticulé et sanguinolent. Cravan est lamentable

Cravan se couche après 6 rounds seulement. KO. On dira de ce combat qu'il était truqué. La vérité c'était que Cravan n'était pas un grand boxeur. C'était surtout un provocateur avec un parcours étonnant. Editeur, ennemi d'Appolinaire, ami de Picabia et Duchamps, à tel point qu'on dit de lui qu'il est à l'origine du mouvement Dada. A partir de ce moment là, le récit bifurque. Nine Antinco et Grégoire Carlé délaissent Johnson pour suivre Cravan. Il part au Canada, atterrit au Mexique. Il perd de nombreux combats. Cravan et Johnson militaient que pour leur cause. Des esprits libres qui ont poussé Nine Antico à s'interroger sur sa perception du métier d'artiste. Jusqu'où aller pour faire avancer son oeuvre. Il était 2 fois Arthur est une BD riche et fascinante, elle est accompagnée d'un dessin noir et blanc inspiré. 

Comment dessiner 'Il était 2 fois Arthur' ? La leçon de dessin de Grégoire Carlé 

_Il était 2 fois Arthu_r de Nine Antico et Grégoire Carlé est paru chez Dupuis

A venir : 

Grégoire Carlé sera présent à la 7ème édition du Festival Formula Bula qui se tient à Paris du 24 au 29 septembre, avec une série d’expositions et de rencontres dans une dizaine de lieux. Ne pas manquer la première édition du Festival Bédérama du 27 au 29 septembre, au Forum des images à Paris, avec notamment une Master class de Mathieu Sapin, une rencontre Mathieu Sapin, Christophe Blain et Joann Sfar etc...

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.