Deux points de vue sur la Seconde Guerre Mondiale. Vue des habitants d'un immeuble sous l'occupation et vue de l'enfance.

Couv de Rescapés de la Shoah et de Collaboration horizontales
Couv de Rescapés de la Shoah et de Collaboration horizontales © Zane Whittingham, Ryan Jones/ Flammarion, Navie et Carole Maurel/Delcourt

Que l'on soit à Paris, à Berlin, en Pologne ou en Tchécoslovaquie, la guerre a commencé pour tous par des bruits de bottes. Avant d'être marquée du sceau de la honte.

Rescapés de la Shoah de Zane Whittingham et Ryan Jones raconte les histoires d'Heinz, Trude, Ruth, Martin, Suzanne et Arek. Tous juifs. Ils avaient entre 8 et 14 ans au début de la guerre. Comment échapper aux pogroms? Comment survivre quand on est porteur de l'étoile jaune?

Collaboration horizontale présente la guerre d'un point de vue moins manichéen. Parce que c'est une fiction emprunte d'une réalité tabou. Au milieu de l'horreur, il y a eu de vraies histoires d'amour entre l'occupant et l'occupée. Passage de la Bonne Graine à Paris, tout le monde se connaît. Le mari de Rose est prisonnier en Allemagne. Ils se sont aimés, mais tout ça est si loin aujourd'hui. Rose est désormais seule avec son fils Lucien et elle aime Mark, un officier allemand.

► ►► Collaboration horizontale, c'est paru chez Delcourt et Rescapés de la Shoah, chez Flammarion.

ALLER + LOIN : La shoah en BD en 5 images par Anne Douhaire. Alors que s'ouvre une exposition sur la Shoah et la bande dessinée au Mémorial de la Shoah, une évolution de la représentation du génocide des Juifs à travers la présentation de cinq images emblématiques.

ET AUSSI : Le Festival de BD d'Angoulême 2017 comme si vous y étiez

Programmation musicale
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.