Pas d'amour au sens romance, ici. L'amour s'il y en a, est dans le sexe, comme une addiction où chacun trouve son plaisir dans la violence.

Détail de couverture de La Nuit mange le jour d'Hubert et Paul Burckel
Détail de couverture de La Nuit mange le jour d'Hubert et Paul Burckel © Glénat

Il n'y aura pas de couleurs dans cet album. Du noir, du gris et quelques teintes de blanc seulement. Le noir pour les nuits, pour les regards, pour la nature des rapports humains. Le gris pour les corps qui se mélangent, qui se violentent. Le blanc pour les jours, pour certains visages, pour l'ombre qui plane sur cette histoire.

Thomas est un jeune homosexuel au corps fin, imberbe. Fred est son contraire. Barbu, musclé. Il doit avoir 10 ans de plus que lui. La Nuit mange le jour commence sur l'idée du coup d'un soir. Mais d'un coup peut naître une passion dévorante. Un besoin irrépressible de l'autre.

►► La nuit mange le jour est publié aux éditions Glénat.

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.