L'Histoire de France et ses histoires oubliées. Avec Florida, Jean Dytar retrace l'expédition menée par des Français en Floride au XVIème siècle à travers le récit d'un cartographe Jacques Le Moyne. Morts par la France, c'est l'histoire de tirailleurs sénégalais tués en 1944 par l'armée française. Histoire cachée.

Florida couv Ed Delcourt
Florida couv Ed Delcourt © Jean Dytar

Elle avait des rêves la France et des ambitions coloniales. Mais elle n'était pas la seule à vouloir sa part d'Amérique. L'Espagne et le Portugal se "partagent" le sud du continent. Les Anglais sont positionnés au nord. Et la France ? Elle aura du mal à y faire sa place. Quand elle jette son dévolu sur la Floride, elle imagine y trouver de l'or. Au lieu de cela, les colons souffriront de la faim et des maladies. Sans le concours des indiens, sans doute n'auraient-ils pas survécu. Qui pour raconter tout cela ? A force de recherches, Jean Dytar trouve Jacques Le Moyne, un cartographe qui fut de l'expédition. Entre fiction et réalité, c'est son parcours que Jean Dytar ressuscite.

Le Moyne, un homme frustre, traumatisé

Jean Dytar le présente à Londres. Le cartographe est un homme d'âge mûr. Il boîte (vestige de l'expédition). Son obsession ? Reproduire par le dessin, des fleurs. Il vit de la commande. Jacques Le Moyne ne veut plus parler de cette époque de sa vie. Mais sa femme le pousse à raconter. Ses dessins sublimes ne sont pas la vraie histoire. Cette entreprise coloniale fut un désastre. Jacques Le Moyne dit tout des guerres entre indiens, des Espagnols qui reprennent le territoire avec violence. La colonisation n'est pas belle. Mais Jean Dytar lui donne du relief. Quand Jacques Le Moyne témoigne, les planches sont parsemées de bleu et de lignes pour rappeler qu'il est cartographe. Un vrai travail d'orfèvre. Florida de Jean Dytar aux éditions Delcourt.

Morts par la France -Tiaroye 1944 de Perna et Otero

Morts par la France couv Ed Arènes BD XXI
Morts par la France couv Ed Arènes BD XXI / Perna & Otero

Histoire vraie là aussi. Mais une histoire qui ne se trouve dans aucun livre. Elle a été étouffée par l'armée. Les tirailleurs sénégalais qui ont vécu la guerre sur le continent, reviennent sur leurs terres. Mais ce ne sont plus les mêmes hommes. Ils ont vu la déroute de l'armée française. Ils ont été dans les camps de prisonniers. Certains ont été résistants.

La guerre a ouvert nos consciences. La France supérieure et invincible, ne l'était plus

Quand ils rentrent chez eux, ces tirailleurs réclament leur solde. Ils recevront l'armée qui sous couvert de rébellion organisera un massacre. Les armes lourdes ont été prêtées par les Américains. 35 morts officiellement. Sans doute 7 fois plus. Morts par la France, c'est leur histoire à eux, révélée par une historienne Armelle Mabon. Perna et Otero ont marché dans ses pas, interrogé des protagonistes. C'est la mauvaise histoire de la France. Morts par la France, parce que sur leur livret, il est précisément marqué qu'ils ne peuvent recevoir le tampon : morts pour la France. 

Pat Perna et Armelle Mabon organisent une rencontre à Paris le 22 mai de 19 à 20 heures au 27 rue Jacob. C'est gratuit. Morts par la France chez Arènes BD XXI

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.